Réaction au Communiqué de presse de l’UEJF du 9 avril.

Posted on avril 12, 2012

6


Suite à ce communiqué de presse publié sur le site Internet de l’UEJF le 9 avril :

COMMUNIQUE DE PRESSE
Objet : L’UEJF dénonce les propos d’Eva Joly et de Nathalie Arthaud, comparant Gaza à un « camp de concentration à ciel ouvert »
Interrogée ce matin sur Europe 1 au sujet d’une phrase de la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud -dans une lettre adressée au site EuroPalestine-, et qui, d’après le journaliste, affirme que « la politique du gouvernement d’Israël transforme les territoires palestiniens en camps de concentration à ciel ouvert, et en particulier dans le cas de Gaza », Eva Joly a déclaré  »oui, je signe cela ».
Sur le site d’EuroPalestine, Nathalie Arthaud s’exprime en ces termes: « mon parti, Lutte Ouvrière, a toujours dénoncé avec détermination la politique du gouvernement d’Israël qui pousse les Palestiniens hors de leurs terres, enferme les populations derrière des barbelés et des murs de béton et des kilomètres de barbelés, qui transforment les territoires palestiniens en camps de concentration à ciel ouvert, et en particulier dans le cas de Gaza ».
L’UEJF rappelle, s’il est encore nécessaire, que Gaza est gouverné par le Hamas, mouvement terroriste antisémite et que le blocus de Gaza a été reconnu comme légal par les Nations Unies.
Pour Jonathan Hayoun, Président de l’UEJF:  « Se battre pour le droit des palestiniens, ce n’est pas tomber dans l’outrance. Lutte Ouvrière et les Verts ont depuis des années multiplié les comparaisons abusives et se sont détournés d’une promotion efficace du droit des palestiniens et de la paix. La stigmatisation incessante d’Israël attise la haine et ne participe en rien à la promotion de la paix au Proche-Orient. De plus, il serait bénéfique qu’Eva Joly et Nathalie Arthaud puisse visiter un camp de concentration pour savoir que les camps de concentration ont rarement un toit. »Je dénonce fermement le soutien aveugle de l’organisation soi-disant « sioniste et pro-palestinienne » à la politique tyrannique menée par les élites israéliennes. Force est de constater chaque jour qu’elle est davantage sioniste que pro-palestinienne !

Par ce communiqué, Jonathan Hayoun démontre une fois de plus le fait que l’organisation qu’il dirige n’est qu’un pion du CRIF pour promouvoir l’idéologie sioniste et  tuer dans l’oeuf tout débat sur les agissements de l’Etat d’Israël.

Les français Juifs ne sauraient aucunement être pris en otage par quelques individus qui, s’auto-proclamant représentatifs de la communauté, s’autorisent le fait d’amalgamer des prises de positions politiques à des croyances religieuses.

Publicités