Un Juif permet à Marine Le Pen de se présenter à la présidentielle !

Posted on mars 16, 2012

5


Un article du Point, relate que c’est Sylvain Semhoun, élu de l’Assemblée des Français de l’étranger sur la circonscription d’Israël, ancien délégué UMP en Israël, qui a donné sa 500e signature à Marine Le Pen.

Si je souligne l’appartenance religieuse de l’élu, ce n’est aucunement pour le stigmatiser, mais simplement pour démontrer que l’intense travail de lobbying antidémocratique du Grand Rabbin de France Gilles Bernheim et de l’UEJF pour diaboliser le FN s’est brutalement retourné contre eux en démontrant leur tartufferie aux yeux du monde.
Gilles Bernheim, s’était entre autres illustrés avec une grandiose sortie dans le Point lorsqu’il avait déclaré que « les valeurs du judaïsme » étaient incompatibles avec celles du Front National.

Au micro du chien de garde Elkabbach il avait aussi affirmé que le Front National était une « menace pour la France » :

Quant à l’UEJF, association vérolée par des agents du CRIF (pour avoir personnellement assisté à une de leur réunion, je peux en attester !) j’avais déjà démontré leur hypocrisie anti-républicaine et leur indignation sélective dans une tribune sur ce même site appelée « Un étudiant Juif de France contre les agissements de l’UEJF« .

Par ailleurs, le pleutre Jonathan Hayoun (qui a toujours refusé de m’affronter malgré mes relances multiples de débats) avait sans peur déclaré : « Le Front National continue d’être nostalgique de la période collaborationniste et antisémite de la France« .

Non pas que je me réjouisse du fait que MLP ait ses signatures, car à titre personnel, j’aurai préféré pouvoir fédérer ses militants pour une constituante par et pour le peuple, mais c’est une belle leçon que l’Histoire a donné à cette police de la pensée qui, au mépris des règles de la République, s’estiment compétents pour dire ce qui est bon ou pas pour le peuple et leurs correligionnaires.

Bref ! Il n’est pas dans mon habitude de commenter l’élection présidentielle française… Je vous conseille plutôt de vous concentrer sur l’avenir de notre Patrie, le peuple ! Cessons donc de choisir nos maîtres, et écrivons nous-même la constitution !

J’attend de voir si Bernheim ou l’UEJF y trouveront encore quelque chose à redire…

Que vive la République laïque et indivisible !
 

Publicités